Les démarches religieuse

Les démarches religieuse
Mariage religieux

Les démarches religieuse

La France est un pays multiculturel. Il est donc logique de citer les différents cultes religieux qui y sont célébrés.

 

Le culte catholique

Pour l’église catholique, le mariage est un lien d’amour entre un homme et une femme.
Si vous avez choisi de vous unir devant Dieu, vous devez préparer la cérémonie quelques semaines à l’avance.
Le couple se rendra au moins trois mois avant la date du mariage chez le curé de la paroisse. En principe, l’église choisie est celle de la mariée. Si toutefois vous désirez vous unir ailleurs, il faudra prévenir la paroisse d’origine.
Les aspects de la préparation de la cérémonie avec le prêtre:

  • Vous approfondirez votre sens chrétien et vos implications de vie conjugale au cœur de la société et de l’église.
  • Vous devrez fournir au prêtre les documents cités ci-dessous.
  • Une déclaration d’intention. Elle reprend les principes de base de l’engagement que vous allez prendre. Le culte catholique souligne traditionnellement la liberté d’engagement, la fidélité et le désir de procréation
  • Un certificat ou une dispense (pour les veufs).
  • Les actes de naissance et de baptême des deux époux.
  • Vous choisirez l’Epître, l’Evangile et les prières qui seront lues au cours de la messe, les chants et la musique. Sachez que la cérémonie peut consister, soit en une bénédiction nuptiale accompagnée de lectures et de prières soit en une messe.

Note: vous pouvez choisir n’importe quel jour de l’année sauf les trois derniers jours de la semaine Sainte. En général, les couples choisissent le samedi car c’est le jour le plus disponible dans les paroisses.


 

 

Le culte protestant

Contrairement au mariage catholique, le mariage protestant n’est pas d’un sacrement. Celui-ci est reconnu comme une institution divine et un élément fondateur de la famille.
Lors de la cérémonie, les époux demandent à Dieu de bénir leur union. La célébration est ponctuée de lectures, de chants, d’une homélie et d’une bénédiction nuptiale sans célébration de la communion.
Note: les usages du mariage protestant sont identiques à ceux d’un mariage catholique.


 

Le culte orthodoxe

Si vous choisissez de vous unir selon la tradition orthodoxe, vous pourrez vous marier tous les jours de l’année sauf entre Noël et l’Epiphanie, pendant le carême, les veilles de fête, les mercredis et les vendredis. Vous pensez qu’il ne reste pas assez de jour dans l’année? Faux! Sachez que le jour le plus sollicité est le dimanche après-midi.

Un mariage orthodoxe est très fastueux. Les églises sont fleuries et décorées, la mariée et toutes les femmes sont pomponnées et couvertes de bijoux, les hommes ont mis leur plus beau costume…
Quelques instants avant le mariage, le couple célèbre ses fiançailles.
Lors du sacrement de mariage, le prêtre pratique la cérémonie du «couronnement». Les fiancés se tiennent devant lui, un cierge à la main. Ces cierges allumés symbolisent la lumière de la foi dans les épreuves de la vie. Ils sont tenus par un ruban, symbole de l’union du couple.
Le prêtre récite une prière. Lorsqu’il a fini, il fait trois fois le tour de l’autel avec les mariés. Sur l’autel, on retrouve la bible et les objets de la cérémonie, ils accompagnent symboliquement le nouveau couple sur le chemin de la vie. Vient ensuite une dernière lecture de la bible et une dernière prière. Pour terminer la cérémonie, le prêtre partage un verre de vin avec les jeunes mariés.


 

Le culte juif

Afin de respecter la tradition, les mariages juifs se déroulent le dimanche après-midi car le samedi, jour du shabbat, est consacré à la prière et à l’étude.
Généralement, le mariage est célébré dans une synagogue. La mariée est en blanc et les hommes de l’assemblée ont la tête couverte. La cérémonie est dirigée par un rabbin, en moyenne celle-ci dure une heure. Les époux et leurs témoins signent l’acte de mariage qui reprend les devoirs d’ordre moral et matériel que devront suivre les mariés.
Après avoir prononcé la bénédiction nuptiale et lu les «sept bénédictions», le rabbin bénit une coupe de vin que les mariés boivent après la remise de l’alliance. La culture juive veut que seule la femme porte une alliance. A la fin de la cérémonie, le marié brise un verre, pour rappeler la destruction du temple de Jérusalem.


 

Le culte musulman

Généralement, le mariage est célébré au domicile de la fiancée, mais il peut également avoir lieu à la mosquée. Il est important de savoir qu’il ne s’agit pas d’un mariage religieux même s’il est réalisé devant un imam.  Dix à douze témoins, amis de la famille, sont présents lors de la bénédiction.
Après la lecture de plusieurs versets du coran, l’imam demande à la jeune fille si elle accepte l’homme pour époux.
Côté organisation, le mariage a lieu le matin et la fête se prolonge jusqu’à une heure très avancée de la nuit.