Enterrement de vie de jeune fille !…

Enterrement de vie de jeune fille !…
Enterrement de Célibataire

L’enterrement de vie de jeune fille/homme:

un moment unique, rempli de joie… et de surprises!

L’enterrement de vie de jeune fille/homme, tout le monde en a déjà entendu parler, certains l’ont organisé, voire subi… Mais saviez-vous que ce rituel remonte au XVIIIème siècle? Passage obligatoire, il marque la fin d’une époque et le début d’une nouvelle vie.
Découvrons ensemble les surprises que peut nous révéler un tel évènement.

 

Un peu d’histoire…


Tout commence au XVIIIème siècle, où il était bien vu que l’homme aille « jeter sa gourme » avant les épousailles. Le père se chargeait alors de trouver une dame de circonstance, c’était une question de virilité. Pendant ce temps, la promise cousait gentiment sa robe…

Au fil des ans, toutes les libertés ont été permises aux hommes : beuverie, chansons, sexualité… l’occasion de profiter une dernière fois avant de se ranger pour de bon!

L’enterrement de vie de garçon a donc été longtemps gardé secret, et les femmes n’y participaient pas.

Il y a une explication toute simple à cette absence de cérémonie pour les femmes… Supposée être vierge jusqu’au mariage, la jeune fille n’avait donc rien à enterrer avant de quitter le domicile de ses parents.
Tout cela a bien changé depuis l’évolution de la condition de la femme dans les années 1970. Les femmes ont acquis une liberté sexuelle, et elles peuvent donc aussi célébrer la fin d’une errance amoureuse et le début d’une nouvelle vie.

« Entre fiançailles et mariage, le diable court ».
Ce proverbe breton révèle parfaitement le besoin de symboliser la transition entre le célibat et le mariage.
Aujourd’hui, l’enterrement de vie de célibataire signifie bien souvent la fin de l’insouciance du célibat.

Pour beaucoup, c’est l’occasion de se défouler et d’évacuer le stress avant le Jour-J.

 

Et pour les autres?

Calme ou déjanté, en famille ou entre amis, la variété est de mise!
Dans certains pays, on est bien loin des folles nuits déjantées… Faisons un petit tour d’horizon du rituel prénuptial…

Partons directement aux antipodes, c’est-à-dire en Inde.
Là-bas, l’heure de la fête est fixée par des astrologues. Cérémonie à part entière, l’enterrement de vie de célibataires dure 3 jours.
Pendant ces jours, les femmes et fillettes de la famille courent de temple en temple; cette fête est donc plus spirituelle…

Dans un tout autre style, mettons-nous en route pour le Canada.
Nos amis d’outre-Atlantique sont plutôt réunion très calme. En effet, on se réservera plutôt une soirée pour offrir des cadeaux qui compléteront le trousseau de la mariée au lieu d’une folle nuit de débauche.
Ce style de réunion s’appelle « shower », c’est une tradition qui vient des U.S.A., les thèmes abordés seront principalement les tasses, les parures de lit,… rien de bien folklorique.

Plus proche de nous, aussi bien par la géographie que par la manière d’aborder ce dernier rendez-vous entre célibataires: les Anglais et les Suisses sont très friands de ce genre de cérémonie. Extravagances, folles nuits, sorties jusqu’aux petites heures, et tant pis si le mariage a lieu le lendemain !

 

Match filles – garçons


Il est impossible d’uniformiser cet évènement, qui reste propre à chaque groupe d’ami(e)s, et qui varie en fonction de la personnalité des futurs mariés.
Toutefois, une tendance se dégage. Il semblerait que l’enterrement de vie de célibataire devienne l’apanage des femmes. Les amies de la future mariée font souvent preuve d’une grande originalité en vue de cette journée, alors que les garçons se contenteront généralement d’un strip-tease des plus classiques.

 

Classique…


Si vous optez pour la solution classique, le but est de passer une bonne soirée avant le mariage, que ce soit entre filles ou entre garçons, mais de toute façon entre ami(e)s.
LA dernière soirée pub, resto, billard, karaoké, boîte, peut avoir son charme.
Les groupes filles – garçons peuvent même se retrouver en fin de soirée et célébrer ensemble la fin du célibat. 
On parle sans cesse de soirée, mais pourquoi ne pas faire plus long? Un week-end à la campagne par exemple. Cette formule aura beaucoup de succès mais demandera une plus grande organisation.
Le but de l’option classique n’est pas de surprendre les futurs mariés mais bien de leur faire plaisir, en leur témoignant toute votre amitié.

Plus farfelu!


Dans ce cas, l’idée principale est la surprise. 
Les personnes présentes feront faire aux mariés des choses inhabituelles, uniques; bien souvent à la limite du ridicule!
Sur un ou plusieurs jours, peu importe l’endroit, gages et défis vont se succéder.
Voici quelques exemples …
Le déguisement occupe généralement la première place du classement des épreuves. Il faudra alors se promener dans une tenue très originale.
La jeune fille retombera en enfance grâce à un uniforme d’écolière et à de magnifiques couettes, tandis que le jeune homme sera généralement déguisé en gros bébé!
En ce qui concerne les gages… l’amitié ne compte plus! 
Vos amis risquent de devenir votre pire cauchemar. 
Manger le menu de votre resto préféré à l’envers, se faire établir un certificat de virginité par un policier en uniforme, chanter dans la rue et faire la manche,… 
Tant d’exemples qui vous feront passer un bon moment, et renforceront certainement des liens déjà bien solides.